Les bas salaires toujours en dessous du SMIC en 2017, 4e année d'affilée sans hausse.


Dans le cadre des négociations annuelles obligatoires (NAO) sur les rémunérations conventionnelles de la branche des agences de voyages, un accord qui prévoit un niveau inférieur au SMIC jusqu'en avril 2018 sera malheureusement validé.

Pourtant, le 17 mars 2017, une intersyndicale qui réunissait FO, la CFTC, la CFDT, la CFE-CGC et la CGT avait diffusé un communiqué dans lequel elle expliquait qu'elle exigeait une hausse de 2 % de tous les salaires des agents de voyages en 2017. Les 5 syndicats entendaient alors rendre de l'attractivité à la profession et stopper la dégradation des conditions de travail dans le secteur.

 

La CFTC et FO ont changé d’avis et ont signé un accord qui prévoit un premier niveau de rémunération en dessous du SMIC jusqu'en avril 2018 pour les salariés de la branche des agences de voyages. Deux syndicats qui avaient pourtant assuré, avec la CGT, la CFE-CGC et la CFDT, qu'ils n'accepteraient pas d'accord sans une hausse de 2 % de tous les salaires.


FO et la CFTC ont accepté une proposition du patronat, portée par les Entreprises du Voyage (ancien SNAV). Comme les deux syndicats réunissent, ensemble, plus de 30 % de représentativité, les conditions pourront entrer en vigueur. Pour information, au 1er avril 2017, le SMIC est à 1 480,27 € mensuels. Le niveau prévu par l'accord situe la rémunération du groupe A à 1 472,63 € (+1 % par rapport à 2016).


Par souci de cohérence et toujours dans l’optique de défendre les salariés, au niveau de la branche comme au niveau de notre entreprise, la CFDT  ne signera pas cet accord.